Le processus de perte d’autonomie

Le processus de perte d’autonomie

G Bellis, N Brouard, MH Cazes, E Cambois, F Meslé, A Parant, JM Robine

Outre l’anticipation des besoins en matière de prise en charge pour les personnes en situations de dépendance, il est crucial d’analyser les mécanismes qui conduisent à la dépendance et d’identifier les déterminants qui précipitent certains dans des situations d’assistante quand d’autres maintiennent un niveau d’activité satisfaisant.

Dans ce cadre, nos travaux s’attachent à décomposer le processus qui conduit à la dépendance pour en comprendre les étapes et envisager des possibilités d’intervention. Nous étudions les liens entre les maladies chroniques et l’incapacité chez les plus âgés pour montrer à quel point les situations, et les besoins, diffèrent et doivent être appréhendés de manière spécifique. Nous recherchons aussi quels facteurs favorisent le maintien des activités et de l’autonomie.

De la maladie à la dépendance

E Cambois a développé une approche des liens entre maladies et situation de handicap en population générale. Ces analyses fournissent des données de cadrage et permettent de comparer les situations des personnes atteintes de maladies chroniques. Elles donnent l’opportunité d’analyser les déterminants du handicap et les disparités. Les travaux montrent en particulier que pour un certain nombre de maladies, les douleurs, la fatigue ou le mal être contribue au risque que les maladies conduise jusqu’aux incapacités. Ces travaux suggèrent l’importance d’évaluer les situations de santé dans leur ensemble et d’envisager des prises en charge globale des pathologies et symptômes pour limiter les risques de gênes dans les activités.

Ces données présentent toutefois certaines limites, comme par exemple sur l’absence de diagnostic précis des maladies et des situations de santé. Des enquêtes ad hoc sont nécessaires lorsqu’on souhaite aller plus loin dans les analyses de populations spécifiques et l’identification de facteurs précis. Dans ce domaine, des travaux de l’INED ciblent aussi des populations spécifiques. Même si ces travaux ne sont pas orientés sur les processus de perte d’autonomie des plus âgés, ils permettent de comprendre les situations et facteurs qui accroissent les risques. Il s’agit d’analyser les problèmes fonctionnels, et les situations sociales afin d’évaluer les facteurs limitant ou favorisant le handicap.

M Espagnacq, N Brouard et F Meslé ont apporté leur concours à l’enquête Tetrafigap sur la situation sociale de blessés médullaires. Dix ans après une première enquête menée en 1995 sur les situations sociale (Association Francophone Internationale des Groupements d’Animation de la Paraplégie), ils ont élaboré la réinterrogation des personnes enquêtées et analyser leur devenir. L’étude Tetrafigap II a été un des travaux importants de ce domaine à l’INED.

Par ailleurs, Gil Bellis, MH Cazes et A Parant sont engagés dans la mise au point de l’enquête « Famille et société » auprès des personnes atteintes de la mucoviscidose et de leur famille. Dans le prolongement des recherches qu’ils ont menées dans le cadre de la création d’un registre des personnes atteintes de mucoviscidose, cette enquête vise à mettre en évidence des déterminants d’incapacité ou des facteurs favorisant la participation sociale.

L’âge, la profession, l’instruction et les risques de dépendance

L’analyse des processus de développement de l’incapacité montre une progression dans la dégradation fonctionnelle avec différents stades : les altérations fonctionnelles courantes (marche, ouie, vue...), les simples gênes dans les activités et l’incapacité à réaliser seul certaines activités essentielles.

E Cambois et JM Robine ont ainsi mis en évidence que l’avancée en âge, un faible niveau d’instruction ou encore les catégories de profession les moins qualifiées sont des critères qui accroissent les risques d’altération fonctionnelles à travers les expositions aux maladies ou accidents. Ces critères accroissent aussi les risques de dépendance parmi ceux qui ont des altérations fonctionnelles. On pointe ici le rôle des situations des personnes dans les chances de « faire avec » des altérations fonctionnelles.

Peut-on limiter les risques de dépendance ?

L’évolution de l’incapacité et des situations de dépendance repose d’une part sur la prévention des maladies potentiellement invalidantes et des limitations fonctionnelles. Elle repose d’autre part sur la prise en charge des limitations fonctionnelles dans le but de favoriser leur compensation et d’en limiter les répercussions sur les activités de la personne.

Dans les études conduites à l’INED, on distingue la mesure des limitations fonctionnelles et des restrictions d’activités pour appréhender les facteurs qui permettent de prévenir ces dernières et mieux connaître les besoins auxquels la société devra faire face avec le vieillissement. Une meilleure gestion des limitations fonctionnelles est une des approches à conduire pour limiter les risques de dépendance.

Nous nous attachons à mettre en évidence des situations sociales ou des comportements qui permettent à certains plus qu’à d’autres de compenser leurs limitations fonctionnelles pour maintenir un niveau d’activité satisfaisant.

Quelques références :

Bellis Gil, Cazes Marie Hélène, Parant Alain, Gaimard Maryse, Travers Cécile, Le Roux Evelyne, Ravilly Sophie, Rault Gilles. 2007. Cystic fibrosis mortality trends in France. Journal of Cystic Fibrosis, 6, p. 179-186

Bellis Gil, Cazes Marie-Hélène, Lemonnier Lydie, Ravilly Sophie. 2010. Epidémiologie de la mucoviscidose en France : le rôle positif des CRCM. Le Concours Médical, 132 (15-16), p. 634-635

Cambois, E., J.-M. Robine, and I. Romieu, The influence of functional limitations and various demographic factors on self-reported activity restriction at older ages. Disability and Rehabilitation, 2005. 27(15): p. 871-883

Cambois, E. and A. Lièvre, Risques de perte d’autonomie et chances de récupération chez les personnes âgées de 55 ans ou plus : une évaluation à partir de l’enquête Handicaps, incapacité, dépendance. Etudes et résultats, 2004. 349: p. 1-11

Cambois, E. and J.-M. Robine, Problèmes fonctionnels et incapacités chez les plus de 55 ans : des différences marquées selon les professions et le milieu social. Etudes et résultats, 2004. 295: p. 1-8

Cambois, E. and J.-M. Robine, Vieillissement et restrictions d’activités : l’enjeu de la compensation des problèmes fonctionnels. Etudes et résultats, 2003. 261: p. 1-10

Crimmins Eileen M, Hayward Mark D, Hagedorn Aaron, Saito Yasuhiko, Brouard Nicolas. 2009. Change in disability-free life expectancy for Americans 70-years-old and older. Demography, 46 (3), p. 627-46

Espagnacq Maude. 2008. Mortalité à long terme et devenir social des blessés médullaires tétraplégiques. Etudes à partir des enquêtes Tétrafigap 1995 et 2006. Thèse de doctorat de démographie, Paris 1, Paris, 2 vol., 276+117 p